La Biennale Némo

Némo, Biennale Internationale des Arts Numériques de la Région Île de France


█  3 MOIS D’ÉVÉNEMENTS : 9 OCT.21 – 9 JAN.22  █

Des expositions, spectacles / performances, concerts, rencontres / conférences…

Dans une trentaine de lieux répartis sur le territoire francilien

Consacrée aux arts numériques, aux performances audiovisuelles, au spectacle vivant en
prises avec les nouvelles technologies ainsi qu’aux rapports entre arts et sciences, la Biennale Némo s’est, au fil des années, placée en tête de file des manifestations d’art, de sciences et de technologie, avec une notoriété nationale et internationale aujourd’hui bien acquise.

L’objectif de la Biennale Némo est d’offrir à cette création une visibilité sur le territoire francilien, incluant une grande diversité de villes et de lieux partenaires, avec une volonté affirmée de toucher un public le plus large possible et d’inscrire dans les imaginaires collectifs la particularité de ces nouveaux médiums de création (création musicale et visuelle conjointe, art contemporain numérique, danse et théâtre augmentés par les nouvelles technologies ou interrogeant celles-ci, créations numériques dans l’espace public…).

La prochaine édition de la Biennale Némo aura lieu du 9 octobre 2021 au 9 janvier 2022, au CENTQUATRE-PARIS, où aura lieu la soirée de lancement de la Biennale, sa grande exposition et plusieurs spectacles et performances, ainsi que dans une trentaine de lieux en Île-de-France (centres d’art, galeries publiques, privées ou associatives, théâtres de ville, scènes nationales, friches industrielles, lieux patrimoniaux, lieux de musiques actuelles…).

Cette édition aura pour thématique centrale « Au-delà du réel ? Révéler l’invisible par l’art, la science et la technologie » :
Après avoir questionné une plausible autonomie des machines, les ressorts du hasard dans la création numérique et l’éventuel remplacement de l’humanité par des espèces technologiques, la Biennale Némo s’attachera à tester la capacité des arts et des technologies à révéler ce qui nous est invisible, qu’il s’agisse de phénomènes naturels, artistiques ou sociétaux. Nombre d’artistes contemporains font œuvre de phénomènes astrophysiques, magnétiques, chimiques, nucléaires mais aussi sociétaux, économiques, sociologiques par la manifestation de l’imperceptible et la production de nouvelles cartographies du « réel ». Se réinvente alors un art de l’infiniment petit ou de l’infiniment grand, celui qui tend l’oreille au bas bruit, aux signaux faibles et s’aventure en zones critiques. Relire le réel, mettre en doute les néo-vérités, et faire ainsi jaillir, au creux de l’invisible du monde réel, de nouvelles formes esthétiques et une autre perception du monde qui nous entoure. Que nous révèlent les sciences et les technologies quand elles s’augmentent des imaginaires artistiques ? Quels sont les impensés de la culture numérique, scientifique et leurs impacts sur nos vies et notre avenir ?

Cette 4e édition de la Biennale Némo s’attachera ainsi à révéler les artistes et courants de cette création, invitant ses spectateurs à, selon la formule de l’astrophysicien Michel Cassé, « adapter nos yeux à ce qu’ils ne peuvent pas voir ».

La précédente édition de la Biennale s’est déroulée du 3 octobre 2019 au 9 février 2020, dans 35 villes d’Île-de-France et 59 lieux partenaires, présentant le travail de 337 artistes au cours des 90 événements et 16 expositions qui l’ont constituée, pour un total de 108 600 spectateurs.

La conception et la réalisation de la Biennale est assurée depuis le 1er juillet 2019 par le CENTQUATRE-PARIS, dans le cadre de ses activités d’ingénieries culturelles.